Mon histoire 

Je m’appelle Sophie Deligiannis, coach, conférencière, auteure et créatrice du podcast Il y avait une fois.

J’accompagne les personnes qui se sentent en décalage avec les autres à oser être soi et prendre leur place pour une vie choisie, riche et épanouie.

J’ai débuté ma vie professionnelle en exerçant la profession d’avocat, avant de vouloir découvrir le monde de l’entreprise.

Parallèlement, j’écrivais des articles pour des revues juridiques et donnais des cours de droit auprès d’étudiants d’universités.

J’ai toujours eu besoin d’exercer des activités variées et de me lancer de nouveaux challenges !

Malgré tout, je voulais donner plus de sens à ma vie.

Après plusieurs mois de réflexion, j’ai décidé de quitter l’entreprise où je travaillais, ainsi que ma région natale pour m’installer en Bretagne.

J’ai alors choisi de privilégier mes choix de cœur plutôt que mes choix de raison.

Je suis partie en exploration, notamment en suivant une formation à la médiation professionnelle puis une formation de coaching.

« Suis tes aspirations, va jusqu’au bout de tes explorations » est la phrase qui m’a guidée durant cette période.

Et puis j’ai créé le podcast Il y avait une fois.

D’où vient l’idée du podcast Il y avait une fois ?

Sur un élan du cœur, j’ai contacté Saverio Tomasella, docteur en psychologie, psychanalyste, chercheur, auteur de nombreux ouvrages et fondateur de la Journée mondiale de la sensibilité qui a lieu chaque année le 13 janvier, après avoir lu « Se libérer du complexe de Cendrillon – Trouver l’audace de vivre » aux Editions Eyrolles. Je lui ai proposé une interview, afin d’aborder avec lui son idée de revenir à des valeurs vraies et sa volonté de prêcher pour une révolution sensible. Il a accepté ma proposition.

Je me suis alors lancée dans la création de mon podcast. Il m’a d’ailleurs accompagné durant la période transitoire qui m’a amenée vers de nouvelles orientations professionnelles.

Pourquoi Il y avait une fois ?

J’ai volontairement choisi le synonyme d’Il était une fois, en vieux français.

C’était un clin d’œil à mon enfance où il m’arrivait d’utiliser des formulations de vieux français utilisées par mon entourage.

Et puis, pour moi, chaque échange suit un fil conducteur à travers lequel la personne interviewée nous raconte une histoire.

Ma philosophie

Il n’y a pas qu’une réalité mais il y a autant de réalités qu’il y a de personnes sur terre.

Un point de vue peut être différent d’une personne à une autre. Personne n’a tort. Personne n’a raison.

Chacun a sa propre réalité.

C’est notamment grâce à nos lectures ou à nos échanges avec les autres que nous pouvons questionner notre propre point de vue et le faire évoluer.

Ce qui est vrai un jour n’est pas vrai toujours.

Notre propre point de vue peut changer, ce qui peut nous ouvrir à d’autres perspectives qui n’auraient pas pu être envisageables jusque-là.

Il est possible d’apporter du ou des changement(s) dans sa vie en posant des actions pour le ou les matérialiser.

Mes valeurs 

De nature très curieuse, j’adore apprendre de nouvelles choses et partager mes découvertes avec les autres.

Aussi, j’aime les échanges authentiques et sincères.

Ce qui m’anime profondément est la transmission de connaissances et le passage à l’action pour permettre à d’autres de grandir et de matérialiser les changements qu’ils souhaitent apporter dans leur vie.

C’est sur cette base que j’ai créé une activité professionnelle qui me permette d’exercer plusieurs casquettes.

Sophie Deligiannis

Je vous conseille vivement de vous abonner au podcast Il y avait une fois pour ne manquer aucun épisode.

Vous pouvez me suivre sur Instagram, Facebook et You Tube.

Portraits réalisés par Céline Stryhanyn

Share This