Comment accepter sa sensibilité ?

Vous aimeriez savoir comment accepter votre sensibilité ? Comment la voir comme un atout ?

J’ai le plaisir d’avoir reçu  Saverio Tomasella, docteur en psychologie, psychanalyste, chercheur et auteur de nombreux ouvrages dont l’hypersensibilité est un thème récurrent. Il est également créateur de la journée mondiale de la sensibilité qui a lieu chaque année le 13 janvier.

Dans cet épisode, il va vous parler de votre sensibilité et vous encourage à l’accepter sans compromis.

A travers notre échange, vous allez découvrir ce qu’est l’hypersensibilité (que Saverio Tomasella dénomme aujourd’hui « la haute sensibilité« ).

En réalité, nous sommes tous dotés d’une sensibilité élevée lorsque nous sommes enfants, avant que certains facteurs la fassent évoluer.

Saverio Tomasella vous expliquera pourquoi notre sensibilité peut être mal vécue, voire même nous faire peur, avant de vous exposer les bénéfices que vous pouvez tirer.

A travers sa propre expérience, il va vous livrer la manière dont il a apprivoisé sa haute sensibilité (ou son hypersensibilité) et ce qu’elle a pu lui apporter dans son quotidien.

Enfin, il va vous donner de nombreux conseils pour accepter votre sensibilité et la choyer.

A la fin de cet épisode, vous ne verrez plus votre haute sensibilité de la même manière.

Elle va devenir un véritable atout que vous allez vouloir déployer !

 

Et moi, comment ai-je accepté ma sensibilité ?

 

Longtemps, de nombreuses personnes de mon entourage me disaient que « j’étais trop sensible« .

A cette époque, je voyais la sensibilité comme une faiblesse et aussi comme « quelque chose » dont je devais me débarrasser.

C’était comme si « ce n’était pas convenable » d’être comme ceci.

Sauf qu’en pensant ainsi, je cherchais à me couper, malgré moi, de certaines de mes facultés qui me servaient pourtant dans mon quotidien.

En effet, j’ai toujours été de nature très intuitive.

Cette faculté me permet quotidiennement de prendre les décisions qui me semblent justes.

Elle me permet aussi de ressentir si quelque chose est bon ou pas bon pour moi.

Sans oublier la créativité qu’elle permet de développer.

Pour en arriver là, il m’a fallu mieux comprendre les émotions, leurs messages et donc les besoins qui se cachaient derrière pour mieux les accepter.

C’est un processus qui ne se fait du jour au lendemain mais il vaut la peine !

C’est d’ailleurs à ce moment-là que j’ai connu Savério Tomasella qui intervenait dans une formation en ligne que je suivais.

A la suite de cette formation, j’ai lu son ouvrage « Se libérer du complexe de Cendrillon – Trouver l’audace de vivre » aux Editions Eyrolles.

Parmi les points abordés, j’ai adoré l’idée de revenir à des valeurs vraies et sa volonté de prêcher pour une révolution sensible.

Sur un élan du coeur, je lui ai proposé une interview qu’il a acceptée.

C’est là que mon aventure dans le podcast à débuter.

Comme quoi, écouter ses émotions peut parfois nous emmener vers des directions insoupçonnées.

Si vous voulez poursuivre votre exploration, je vous invite à découvrir comment acueillir vos émotions.

 

Vous pourriez également aimer lire…

Travail : suis-je multipotentiel ?

Travail : suis-je multipotentiel ?

Vous allez découvrir ce que signifie être multipotentiel, les caractéristiques qui permettent de savoir si vous êtes multipotentiel. et enfin quels en sont les trois grands atouts. Vous vous ennuyez...

lire plus
Share This