Pourquoi rester dans un travail qui ne vous correspond pas, ou plus ?

Votre état d’esprit représente 80% de la réussite des projets qui vous tiennent à cœur. 

Si vous vous remettez constamment en question, vous risquez de ne pas mettre en place les actions qui vous permettront de réussir vos projets. Or, votre réussite est le résultat direct de vos actions

Alors que si vous musclez petit à petit votre état d’esprit, vous allez devenir de plus en plus courageux et résilient. C’est ce qui vous permettra d’aller au bout de ce à quoi vous aspirez.

Comme j’ai pu le remarquer dans ma propre expérience, créer un projet, quel qu’il soit, n’est pas un sprint mais un marathon.  Cela demande de ne pas lâcher, même si on peut être amené à réajuster les choses.

Parce que oui, les choses ne se passent pas toujours comme nous avons pu l’imaginer.

Parce que oui, il est aussi nécessaire de bousculer ses croyances pour avancer.

D’où l’importance d’avoir un bon état d’esprit au quotidien. 

Dans cet article, j’avais envie d’éclaircir cette notion d’état d’esprit, de mindset, avant d’aborder la manière dont vous pouvez développer un bon état d’esprit, un bon mindset pour dépasser ce qui vous freine, arrêter de vous auto-saboter et mettre en place ce qui est bon pour vous.

L’objectif est de vous donner des clés pour bien démarrer la rentrée !

Avoir le bon état d'esprit

Vous avez sans doute déjà entendu parler du mindset que l’on traduit en français par état d’esprit.

On en entend beaucoup parler dans l’entrepreneuriat.

Pourtant cela nous concerne tous et ce, que l’on soit entrepreneur ou non. 

Que faut-il entendre par état d’esprit ? 

Selon moi, le terme “état d’esprit” est un peu limitant puisqu’on a l’impression qu’il s’agit de l’état d’esprit du moment, qui varie au cours de la journée et selon les jours. 

En fait, le mindset englobe l’ensemble de toutes les croyances que vous avez accumulées durant toute votre vie et qui détermine la façon dont vous vous voyez et vous vous jugez mais aussi dont vous voyez et jugez les autres

Comme vous pouvez le constater, le sujet est très large. 

Pourquoi est-ce important d’avoir un bon état d’esprit ?

Vos croyances (qui sont à la base de tout) déterminent vos pensées (qui émergent au quotidien), qui elles-mêmes vont déterminer vos actions, qui déterminent vos résultats.  

C’est une chaîne logique. Sur chacun des maillons de cette chaîne, on peut agir.

Toutefois, plus on agit tard et plus on va traiter le problème en surface.

C’est comme une plaie sur laquelle vous allez mettre un pansement. Il s’agit d’une solution temporaire mais qui n’est pas traitée à la racine. 

Alors que si on s’attaque directement aux croyances qui sont à l’origine de la chaîne qui va suivre, vous pourrez avoir le choix :

  • Soit de continuer à vivre avec ces croyances-là, même si elles vous limitent ;

  • Soit de dire ok, cette croyance ne sert plus mes intérêts, je la déracine et je plante une nouvelle graine qui va faire émerger une nouvelle croyance qui va servir à ce à quoi j’aspire aujourd’hui. Dans ce cas, toute la chaîne qui va suivre va se modifier. 

Comment faire pour avoir un bon état d’esprit ? 

Comment faire pour avoir un bon état d’esprit ?

L’idée est d’adopter un état d’esprit de croissance plutôt qu’un état d’esprit fixe.

Pour ma part, je préfère utiliser les termes “mindset fixe” et “mindset de croissance”. On en entend souvent parlé dans l’entrepreneuriat. En réalité, c’est applicable dans toutes les sphères de sa vie, y compris personnelles. 

D’un côté, il y a l’état d’esprit fixe c’est-à-dire qu’on va avoir la croyance qu’on est né avec certaines qualités ou certaines compétences qui ne changeront pas avec le temps.

On peut repérer un tel état d’esprit derrière des phrases du type : “je suis comme ça”, “c’est dans ma personnalité », “ça ne changera pas”…

Les personnes qui ont un état d’esprit fixe vont avoir tendance à se limiter puisqu’elles ne remettent pas en question les choses. 

L’idée n’est pas de jeter la pierre à qui que ce soit.

En réalité, ces personnes n’ont pas appris à remettre en question ce qu’elles savaient, ce qu’elles pensaient être juste, être vrai et être bon.

Elles vont donc être constamment dans leurs croyances, dans leurs préjugés, leurs impressions, leurs émotions, leurs sentiments, sans jamais rien remettre en question. 

De l’autre côté, il y a l’état d’esprit de croissance c’est-à-dire qu’on sait qu’on ne sait pas tout et on se dit que nos compétences vont se développer au fur et à mesure de l’expérience qu’on va acquérir.

Les personnes avec un tel état d’esprit tentent, itèrent, échouent, apprennent, tentent,  itèrent, échouent, apprennent etc. L’idée est finalement de se dire “mieux vaut fait que parfait” et “je ferai mieux la prochaine fois”.

Ce sont des personnes qui questionnent leur point de vue, la manière dont elles voient le monde, la manière dont elles l’appréhendent, la manière dont elles le comprennent, la manière dont elles interagissent avec les choses, … 

En quelque sorte, elles se challengent à remettre en cause leurs croyances, ce qu’elles pensent être juste, être vrai et être bon avec l’objectif d’élargir leur champ de vision et de connaissances. 

Vous devez certainement connaître dans votre entourage des personnes qui ont un mindset fixe et au contraire, des personnes qui ont un mindset de croissance. 

Sans oublier qu’on peut avoir un midset fixe pour certains sujets, alors qu’on peut avoir un mindset de croissance pour d’autres sujets

D’où l’importance de toujours prendre un peu de hauteur pour voir là où on se situe lorsqu’on se retrouve confronté à une problématique ou un blocage qui nous empêche d’avancer

Au départ, je pense que la majorité de la population naît avec un état d’esprit fixe.

C’est normal de grandir avec tout un système de pensées, de croyances, de vision du monde qu’on se forge à travers son éducation, son entourage, son expérience. 

Sauf qu’il ne tient qu’à nous, à travers les lectures, de l’accompagnement, de se remettre un peu  en question, sur le plan professionnel et personnel, pour basculer de l’état d’esprit fixe à l’état d’esprit de croissance

Aucun des deux états n’est immuable. On peut facilement passer de l’un à l’autre

Comment fait-on pour passer d’un état d’esprit fixe à un état d’esprit de croissance ?

 

 passer d’un état d’esprit fixe à un état d’esprit de croissance

Je vais vous en parler à travers ma propre expérience personnelle.

Lorsque je me suis lancée dans ma reconversion professionnelle et la construction de mon activité en tant qu’indépendante, j’ai été chamboulée dans mes croyances, dans mes convictions et aussi  dans mes valeurs les plus profondes.

Assez vite, j’ai constaté que certaines croyances qui avaient pu me servir dans le passé, me freinaient à ce moment-là. 

J’ai également pris conscience de nombreuses croyances limitantes qui m’avaient accompagné toute ma vie mais que je devais déconstruire si je voulais mener à bien mes projets. 

C’est généralement derrière nos blocages que se nichent des croyances qui nous empêchent d’avancer

Parmi les croyances que j’ai dû déconstruire, il y a eu mon rapport à l’argent

Avec le recul, j’aurais pu m’en soucier bien plus tôt mais il a fallu que je lance mes premiers projets en tant qu’indépendante pour vraiment me questionner sur ma relation à l’argent. 

Parfois, on a besoin d’avoir des piqûres de rappel pour réagir. 

C’est vraiment-là que j’ai réalisé que l’état d’esprit que l’on a à propos d’un sujet se transmet dans notre quotidien.

Jusque-là, je faisais l’association argent égal sécurité, comme beaucoup de personnes.

C’est souvent l’une des raisons qui nous poussent à rester dans un emploi qui ne nous correspond plus. Je l’ai moi-même vécu avant de me lancer dans ma reconversion professionnelle. 

Sauf qu’avec une telle croyance, c’est difficile de créer un projet entrepreneurial sans alimenter la peur de manquer. 

Pour revisiter mon rapport à l’argent, je suis donc allée explorer d’autres points de vue que le mien.

J’ai écouté des podcasts sur ce sujet et lu des livres notamment anglo-saxons qui parlaient de cette thématique.

Je suis même allée à la rencontre d’entrepreneurs à succès pour comprendre quelles croyances les guidaient. 

N’oublions pas que nous avons tous notre propre réalité.

Nous avons chacun des lunettes qui nous sont propres et qui nous permettent de voir la réalité d’une certaine manière.

Ce qui est vrai pour l’un n’est pas vrai pour l’autre, et inversement. 

C’est là qu’on peut se rendre compte qu’on peut avoir les mêmes valeurs qu’une autre personne mais l’exprimer de manière différente et donc se trouver en désaccord avec elle.

Pourtant les valeurs sont les mêmes. Ce sont les croyances qui diffèrent.

C’est justement en confrontant votre point de vue avec d’autres points de vues, souvent opposés aux vôtres, que vous pourrez parfois avoir des prises de conscience.

Il arrivera peut-être que certains points de vue totalement opposés aux vôtres vous mettent en réaction.

Il peut être intéressant d’observer vos réactions éventuelles, sachant que l’objectif n’est pas d’être d’accord avec ce que pensent les autres, ni d’adopter leurs points de vue mais simplement de regarder un instant les choses à travers leur propre prisme.

C’est cette démarche que j’ai suivie pour questionner mon rapport à l’argent et le revisiter. J’en parle un peu plus dans l’épisode de podcast. 

Pour conclure

La bonne nouvelle est que l’on peut agir sur ses croyances limitantes pour modifier la chaîne dont je vous ai parlée. 

Pour cela, il est important d’avoir un bon état d’esprit en privilégiant un état d’esprit de croissance.

Vous pourriez également aimer lire…

Comment changer le monde ?

Comment changer le monde ?

Vous verrez comment votre haute sensibilité va vous permettre de contribuer à changer le monde. J'ai le plaisir d'avoir reçu  Saverio Tomasella, docteur en psychologie, psychanalyste, chercheur et...

lire plus
Share This